Avocats : les 3 leviers pour augmenter votre chiffre d’affaires

8 septembre 2020

2 min

Illustration augmentation du chiffre d'affaires
Découvrez les trois leviers qui vous permettront d'augmenter rapidement votre chiffre d'affaires !

L’augmentation du chiffre d’affaires est une préoccupation légitime pour toute structure, car elle est le témoin du volume d’activités généré par l’activité courante de l’entreprise.

 

À l’heure d’une crise sanitaire qui ne finit pas, et qui a engendré un arrêt quasi-total de l’activité judiciaire pendant plusieurs semaines, le volume d’activités des cabinets d’avocats est fortement impacté : ainsi, au plus fort de la crise engendrée par le Covid-19, pour 44% des collaborateurs libéraux, l’activité a été réduite de plus de 50%.

 

Néanmoins, il n’y a pas de fatalité. Même si ce sont les petites structures qui ont le plus souffert, il ne faut pas oublier qu’elles sont également les plus souples et les plus réactives. À présent que l’activité (masquée) renaît dans tous les secteurs, le moment est venu de prendre des mesures afin de relancer les affaires !

 

Pour toute entreprise, l’augmentation du chiffre d’affaires passe par deux voies : la prospection, afin d’attirer de nouveaux clients, et la fidélisation, afin de convaincre vos clients de vous confier de nouveaux dossiers. Les cabinets d’avocats présentent, en plus de ces deux leviers, un levier spécifique : l’optimisation de leur facturation. En effet, les professionnels du droit sont confrontés à une surcharge d’informations qui rendent la recherche juridique chronophage, alors qu’il s’agit d’un temps difficilement facturable.

 

Voici trois conseils qui vous aideront à augmenter rapidement votre chiffre d’affaires :

 

1. Attirez de nouveaux clients en augmentant votre visibilité sur Internet

Internet est désormais un allié incontournable pour se faire connaître. En effet, comme le note Emmanuel Delarue, de Fargo Agency, le premier réflexe de vos (futurs) clients, lorsqu’ils se posent une question d’ordre juridique, est d’interroger un moteur de recherche.

 

Dès lors, il est important d’écrire des articles qui répondent aux questions récurrentes qui vous sont posées par les clients, et d’observer quelques règles simples afin qu’ils soient référencés dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

 

Pour se faire une place dans le grand marché du droit, les jeunes avocats ont également tout intérêt à créer leur site internet. Ce dernier, pilier de l’identité numérique de votre cabinet, est devenu incontournable pour attirer des clients qui ne manqueront pas de taper votre nom sur Google avant de prendre un premier rendez-vous.

 

2. Fidélisez vos clients en leur offrant un service haut de gamme

Selon une étude menée par mon-avocat.fr, seuls 46% des justiciables sont satisfaits de la relation avec leur avocat. En démontrant votre capacité à rester à la pointe de la technologie, vous améliorez la qualité de vos prestations et suscitez l’intérêt de votre clientèle.

 

Les legaltechs ont modernisé le monde du droit, et permettent d’offrir de nouveaux services à votre clientèle, afin d’améliorer votre image de marque. Ainsi, certains outils de signature électronique, comme Yousign ou DocuSign, ont actuellement le vent en poupe car il permettent de faire signer les contrats de façon digitalisée, ce qui représente un avantage non négligeable à présent que la distanciation sociale est devenue impérative.

 

Predictice permet de générer un rapport d’analyse personnalisable, qui peut être présenté aussi bien aux clients qu’aux juges. La présentation d’un rapport sur les chances de succès d’une action rassurera votre client sur le sérieux de votre travail et la pertinence de la stratégie choisie !

 

3. Facturez mieux et plus

Plusieurs modes de facturation sont possibles. Le mode de facturation doit être choisi en fonction de la situation juridique à traiter. À vous de choisir le plus pertinent, selon le type de dossier : ainsi, plus le dossier porte sur une question récurrente et standard, plus le forfait sera approprié, conseille Olivier Chatudeau, du cabinet Day One, qui estime que la facturation au taux horaire doit être réservée aux questions complexes, nécessitant une expertise pointue.

 

Or, si de nombreux avocats pratiquent désormais la facturation forfaitaire afin de contenter leur clientèle, ils se retrouvent confrontés à un grave problème de rentabilité : comment être audible en termes de facturation, lorsque la recherche juridique exige un temps considérable ? L’utilisation d’un moteur de recherche intuitif et performant, conçu spécialement pour la pratique des professionnels du droit, peut vous y aider.

 

 

N’oubliez pas la force de l’innovation et n’hésitez pas à vous mettre dans la peau d’un entrepreneur pour sortir de la crise avec succès ! Pour vous aider, vous pouvez télécharger le Guide de l’avocat entrepreneur, qui contient 17 chapitres, rédigés par les meilleurs experts, pour trouver le point commun des cabinets qui réussissent. Vous pouvez également vous former sur l'Académie Predictice, qui permet à tous les avocats d'obtenir jusqu'à 6 heures de formation gratuite sur les nouveaux enjeux du métier d'avocat.

 

Lire également sur ce sujet :

Classement des cabinets d'avocats : qui gagne le plus d'argent ?

Augmentez votre chiffre d'affaires grâce aux rapports Predictice

Picture of Éloïse Haddad Mimoun
Éloïse Haddad Mimoun

Docteure en droit et diplômée de l'Essec, Eloïse est responsable des contenus chez Predictice.

Accueil  ›   Académie  ›  Avocats : les 3 leviers pour augmenter votre chiffre d’affaires

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité juridique analysée par les meilleurs experts !