Les statistiques, nouvel angle de raisonnement pour les juges

4 mars 2020

4 min

Benjamin English, associé du cabinet Avril & Marion
Me Benjamin English, associé du cabinet Avril & Marion, a produit une rapport d'analyse Predictice devant le tribunal de Grande Instance. Une tentative audacieuse et une belle victoire!

Depuis notre dernier entretien de 2018, avez-vous connu des évolutions marquantes dans l’exercice de votre activité ?

Nos clients deviennent de plus en plus exigeants, à la fois sur la fluidité de nos échanges mais également sur nos expertises juridiques. Notre cabinet voit ce changement non pas comme une contrainte mais un atout. Nous souhaitons leur offrir les meilleurs services possibles, notamment par l’utilisation de la technologie de pointe et des nouveaux outils.

 

Avril & Marion est un cabinet généraliste en perpétuelle évolution pour apporter le meilleur service à ses clients.

 

Nous sommes convaincus que ces nouveaux outils ne doivent pas être réservés aux grandes structures, ni aux cabinets spécialisés dans le conseil des start-ups ou dans le droit des nouvelles technologies par exemple.

 

Pouvez-nous dire quelques mots à propos de votre rôle d’arbitre en ligne ?

Cette activité fait partie des nouveaux champs que je souhaite développer avec le réseau d’avocats EuroJuris. Il s’agit d’un mouvement autour de la digitalisation et des solutions alternatives au procès qui sont selon moi devenues essentielles.

 

Je remarque par ailleurs un large consensus des avocats et des magistrats sur la nécessité de désengorger les tribunaux et ainsi d’assurer une meilleure administration de la justice.

 

Aussi, avec l’arrivée de l’open data qui implique l’accessibilité de la quasi totalité des données (notamment celles relatives aux personnes morales), les contentieux des entreprises et leur volumétrie seront de plus en plus visibles.

 

Par conséquent, il est à prévoir que les entreprises soient demandeuses de modes privés de règlements des litiges, dont les sentences sont confidentielles.

 

Enfin, l’arbitrage en ligne permet de s’affranchir des contraintes logistiques, géographiques, mais également financières. Les audiences se déroulent en ligne et la sentence est signée par voie électronique. Ces avantages considérables permettent de se concentrer sur la matière grise de l’affaire et non sur des considérations matérielles.

En bref, l’arbitrage en ligne tend à démocratiser ce mode alternatif de règlement des litiges et c’est une excellente nouvelle !

 

Après deux ans d’utilisation de Predictice, quelles sont vos fonctionnalités préférées ?

Une des mes fonctionnalités préférée est la recherche avancée de la jurisprudence et notamment la possibilité de chercher avec le nom des parties personnes morales directement dans la barre de recherche. Les résultats sont toujours très pertinents !

 

L’autre fonctionnalité que j’utilise particulièrement c’est la possibilité d’exporter des rapports d’analyse de la jurisprudence. Ces derniers sont entièrement personnalisables en fonction de chaque dossier. En effet, je peux choisir les éléments les plus parlants à insérer dans le rapport (taux d’acceptation par juridiction, décisions avec les indemnités les plus élevées, etc…).

 

Enfin, la suggestion de décisions similaires fait partie de mes récents coups de cœur !

 
Benjamin English, avocat associé du cabinet Avril & Marion
Benjamin English, Avocat Associé du cabinet Avril & Marion

Vous avez récemment transmis un rapport d’analyse de Predictice devant un tribunal de grande instance pour appuyer votre argumentaire. Pouvez-vous nous en dire plus sur la réaction juridictionnelle ?

J’exerce souvent dans le domaine de la responsabilité d’avocats, en défense de mes confrères et le préjudice invoqué est celui de la perte de chance. Celui-ci se prête parfaitement à l’analyse sur Predictice, puisqu’il est souvent exprimé en pourcentages. Une fois satisfait de mon rapport, il m’arrive de le communiquer à mon client mais selon moi, ces informations sont d’autant plus efficaces si elles sont produites devant les juridictions.

 

En effet, les rapports issus de Predictice, corrélés avec l’expertise du professionnel du droit et adaptés aux faits d’espèce, représentent un tout nouvel angle de raisonnement, complémentaires aux analyses plus traditionnelles. On observe que, si ce raisonnement est amené avec objectivité et pertinence, les magistrats font preuve d’une modernité et d’une ouverture d’esprit sur ce sujet.

 

Lors d’une affaire relative à la responsabilité d’un avocat, les magistrats ont pris pour base les indications issues du rapport, à la fois en terme de pourcentages de reconnaissance de la perte de chance mais également sur les montants moyens accordés en fonction de la juridiction concernée.

 

Ce double niveau de raisonnement révèle donc une réelle sensibilité à l’analyse statistique de la part des magistrats.

 

Retrouvez tous les témoignages des clients de Predictice en cliquant sur ce lien : https://blog.predictice.com/predictice-avis-temoignages.

Picture of Julia Boccabella
Julia Boccabella

Diplômée en droit, Julia est en charge de la formation et de l'accompagnement des utilisateurs de Predictice.

Accueil  ›   Témoignages  ›  Les statistiques, nouvel angle de raisonnement pour les juges

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité juridique analysée par les meilleurs experts !