<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=3878452268881693&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les legaltechs au service des directions juridiques

18 novembre 2020

2 min

Louis Larret-Chahine conférence legaltech firection juridique
Legaltechs et directions juridiques développent de concert les outils de gestion de l'information juridique de demain. Retour sur l'intervention de Louis Larret-Chahine, co-fondateur de Predictice.

Chaque année, les juridictions françaises rendent plusieurs millions de décisions de justice. Alors que le décret sur l'open data des décisions de justice accélère leur diffusion au grand public, les enjeux liés au tri et à la gestion de l'information juridique deviennent de plus en plus cruciaux. C'est dans ce cadre particulier qu'interviennent les legaltechs, agissant aux frontières du droit et des nouvelles technologies pour automatiser les tâches chronophages à faible valeur ajoutée.

 

La digitalisation des directions juridiques grâce aux legaltechs

Le développement des outils d'aide à la décision ou d'analyse des différents éléments juridiques doit être le fruit d'une réflexion partagée entre directions juridiques et legaltechs

À cet égard, l'EFE, organisme de formation réputé, a choisi de réunir tous les acteurs innovants à l'occasion de la conférence « Les legaltechs à l'épreuve des directions juridiques ». 

 

Louis Larret-Chahine était invité à intervenir pour échanger sur les apports de l'IA en termes de recherche de jurisprudence et d'estimation chiffrée du préjudice subi. Plus précisément, la conférence envisageait les questions suivantes :

 

  • Les enjeux de recherche et d'analyse des décisions de justice pour les juristes, notamment les différences entre les offres et les coûts pour les différents éditeurs ; 
         
  • l'efficacité des différentes stratégies de recherche de la jurisprudence et l'utilisation d'outils d'aide à la décision dans la phase précontentieuse, lors des process de négociations 
         
  • les questions de responsabilité des différents acteurs ; 
            
  • les progrès en matière d'automatisation des calculs d'indemnités.

 

La diversité des intervenants présents reflète les multiples utilisations de l'intelligence artificielle dans le domaine juridique. La conférence était également l'occasion de faire un bilan sur les avancées des différents acteurs qui agissent aux frontières du droit et des nouvelles technologies, et des usages et évolutions envisagés.

 

LIRE AUSSI >> Justice prédictive et directions juridiques

 

Intelligence artificielle : dialogue et co-construction

L'intelligence artificielle permet désormais, grâce aux outils développés par les legaltechs, d'automatiser (presque) toutes les tâches récurrentes à faible valeur ajoutée effectuées au sein des directions juridiques : audits de contrats, jurimétrie, signature électronique, analyse automatisée de références contenues dans des documents juridiques ou encore analyse chiffrée de données jurisprudentielles.

 

La présence à la conférence organisée par l'EFE des représentants des plus grandes directions juridiques, telles qu'Orange ou encore Air France, témoigne de l'importance de ces nouveaux enjeux. 

 

Predictice, qui a choisi de développer ses outils d'aide à la décision par des partenariats de co-construction, est en contact constant avec les directions juridiques afin de leur proposer une solution à la carte.

 

 

 

Scan, un outil prisé des directions juridiques

À cette occasion, Louis Larret-Chahine a également pu présenter la dernière fonctionnalité désormais disponible sur Predictice : l'outil Scan, qui permet de détecter automatiquement les références citées dans des documents juridiques tels que des conclusions ou encore des mémorandums. 

 

Déjà utilisé par des cabinets d'avocats, Scan séduit également les directions juridiques, parmi lesquelles la Socaf, qui souhaitent pouvoir analyser facilement et rapidement les conclusions qu'elles reçoivent de cabinets d'avocats, ou bien vérifier celles ayant été rédigées par les cabinets d'avocats auxquels elles ont régulièrement recours.

 

 

 

Découvrez Scan, la révolution dans l'analyse des documents juridiques >> je souhaite en apprendre plus sur Scan.
Picture of Pauline Bousch
Pauline Bousch

Etudiante en droit à Sciences Po, Pauline est rédactrice de contenu pour Predictice.

Accueil  ›   Actualités juridiques  ›  Les legaltechs au service des directions juridiques

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité juridique analysée par les meilleurs experts !