<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=3878452268881693&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Valoriser les données internes et externes de sa direction juridique

7 juillet 2021

4 min

En partenariat avec Day One et la Factory du Cercle Montesquieu, Predictice a organisé un webinar à destination des directions juridiques.

De nombreux directeurs juridiques et secrétaires généraux ont répondu présents le mardi 29 juin 2021 pour assister au webinar co-organisé par le Cercle Montesquieu, Day One et Predictice, intitulé "Réclamations, Précontentieux, Contentieux : Comment valoriser les données internes et externes de votre Direction juridique".

 

Ont participé à cette table ronde :

 

 

Pour accéder à l'intégralité du webinar, cliquez ici 👉Réclamations, Précontentieux, Contentieux : Comment valoriser les données internes et externes de votre direction juridique ?

L’articulation des données internes et externes : un enjeu majeur pour les compagnies d’assurance et les directions juridiques

La table ronde s'est ouverte sur une discussion entre les intervenants concernant la gestion des données précontentieuses et contentieuses par les compagnies d’assurance et les directions juridiques.

 

Tout d’abord, Eric Merville a rappelé que la gestion de la data est au cœur de la stratégie et du business model des compagnies d’assurance et que ces dernières cherchent, pour des questions de coûts et de satisfaction des assurés, à limiter au maximum les dossiers contentieux.

 

Pour ce faire, nous avons deux leviers : (i) nous utilisons nos données internes pour essayer de comprendre pourquoi nous avons du contentieux dans tel secteur et (ii) nous nous tournons vers les legaltechs, et Predictice en particulier, pour doter nos collaborateurs d’outils capables de les aider à prendre les bonnes décisions et à éviter les contentieux - Eric Merville

 

LIRE AUSSI >> L'innovation au coeur de l'assurance

 

Guillaume Hecketsweiler a ensuite décrit les enjeux relatifs à la gestion des réclamations clients au sein du groupe GMA CGM, un des leaders mondiaux du transport et de la logistique. GMA CGM n’est évidemment pas confronté au même niveau de sinistralité qu'un assureur comme Generali, mais avec environ 28 000 réclamations par an, c’est un sujet que la direction juridique suit très attentivement.

 

Nous étions déjà bien organisés sur l’aspect back-office des réclamations et nous réfléchissons actuellement à la construction d’une solution de front-office qui permettrait au client lui-même de transmettre, par exemple via son smartphone, les pièces et les informations relatives à sa réclamation. Cela pourrait ensuite être interfacé avec nos assureurs de sorte que les juristes de l’entreprise puissent être libérés des tâches à faible valeur ajoutée que sont la transmission et la gestion des pièces - Guillaume Hecketsweiler

 

Enfin, Martial Houlle a évoqué la situation du PMU et de Direct Energie, dont il était Secrétaire Général jusqu’en mai 2020. Il a notamment indiqué qu'au sein d’une structure intervenant sur un marché comme celui de Direct Energie, le management des données internes (e.g. réclamations clients, données précontentieuses, etc.) est un vrai sujet pour la direction juridique. En effet, pris individuellement, les réclamations clients et les dossiers devant les tribunaux de proximité ou la DGCCRF représentent généralement des faibles montants, mais ils peuvent créer un risque sériel qui, in fine, peut avoir d’importantes conséquences financières pour l’entreprise.

 

Aujourd’hui, un directeur juridique ne peut pas s’exonérer de cette réflexion relative à l'accès et au traitement de ces données et aux possibilités offertes par les legaltechs pour en tirer profit - Martial Houlle

 

Le rôle fondamental des directions juridiques dans la collecte de la data

Pour une direction juridique, se doter d’outils capables de cartographier ses données internes et des les articuler avec les données externes va notamment permettre de (i) favoriser la déjudiciarisation, (ii) mieux provisionner le risque et de (ii) mieux gérer la charge de travail des juristes. Toutefois, une étape indispensable ne doit pas être négligée par l'entreprise et sa direction juridique avant d’envisager l’analyse de ces données : leur collecte.

 

Selon Guillaume Hecketsweiler :

 

Avant même de réfléchir à mettre en place des outils analytiques, l’enjeu numéro 1 est la captation du matériau de base : des données fiables et de qualité. C’est une complexité à laquelle nous sommes confrontés chez GMA CGM.

 

LIRE AUSSI >> La digitalisation des professions juridiques

 

Comment cartographier son contentieux avec Predictice ?

La table ronde s’est poursuivie avec une démonstration du logiciel Predictice. En particulier, Louis Larret-Chahine a présenté aux participants le service d’intégration des données internes des directions juridiques sur Predictice et la fonctionnalité de cartographie du contentieux.

 

Rôle des avocats et évolution de la fonction juridique dans l’entreprise

Le webinar s'est clôturé par une série d'échanges entre les intervenants sur l'incidence de la valorisation des données internes des directions juridiques sur (i) le recours aux services des cabinets d’avocats et (ii) sur l’évolution du métier de juriste en entreprise.

 

LIRE AUSSI >> Avec Scan, vivez la révolution de l’analyse des documents juridiques !

Pour retrouver tous les webinars Predictice, rendez-vous ici 👉 les conférences en ligne de Predictice
Picture of Arthur Lemaitre
Arthur Lemaitre

Diplômé de l'EDHEC et de la Faculté Libre de Droit de Lille, Arthur a exercé le métier d'avocat avant de rejoindre Predictice comme responsable des partenariats.

Accueil  ›   Événements  ›  Valoriser les données internes et externes de sa direction juridique

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité juridique analysée par les meilleurs experts !