<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=3878452268881693&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

"Les legaltechs contribuent à la démocratisation du droit"

5 septembre 2022

3 min

Julie Couturier bâtonnier Paris
À l’occasion du renouvellement du partenariat noué entre l'incubateur du barreau de Paris et Predictice, Mme la Bâtonnière évoque l’apport des legaltechs à la pratique des avocats.

 

Il y a encore quelques années, les avocats ont vu d’un mauvais œil l’arrivée des legaltechs sur le marché juridique. Les choses ont-elles évolué à présent ?

Oui, les choses ont incontestablement évolué depuis quelques années. Il y a eu au tout début de l'apparition des legaltechs une bulle d'angoisse ressentie par certains confrères ; mais cette dernière s'est depuis largement dégonflée. Si les legaltechs ont été dans un premier temps considérées comme des « braconniers », ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Les avocats les voient désormais comme des partenaires indispensables. C'est la raison pour laquelle les outils qu’elles proposent se sont fait une place de choix sur le marché du droit et sont utilisés aujourd'hui dans nombre de cabinets parisiens.

La révolution numérique, d'une façon générale, a modifié la pratique professionnelle des juristes et des avocats. Le numérique aujourd'hui est partout. Sa place dans la justice est centrale, parfois déterminante. On a vu par exemple dans le rapport des états généraux une critique assez lourde sur l'absence d'adaptation à la justice des dispositifs numériques. C'est un sujet dont les avocats sont en train de se saisir. Ainsi, l'année dernière, avait été mis en place au barreau de Paris sous l'égide du regretté bâtonnier Olivier Cousi un plan numérique, afin de rompre cette fracture et familiariser nos confrères avec les legaltechs. Avec Vincent Nioré, nous souhaitons continuer à développer les formations à destination des avocats afin qu'ils puissent appréhender avec toujours plus de sérénité les différentes composantes de cette révolution numérique. À cet égard, nous organisons le 22 septembre prochain la seconde édition de la journée du numérique à la Maison du Barreau où nombre de colloques et de formations seront dispensés.

 

On prend note pour la date du 22 septembre ! Parlons un peu maintenant du partenariat noué entre l'incubateur du barreau de Paris et Predictice. Ce partenariat permet aux avocats parisiens de bénéficier d'un accès à la plateforme à un tarif préférentiel et à des conditions intéressantes. Quelles raisons ont motivé la signature de ce partenariat ?

Ce partenariat s'inscrit dans le droit fil des actions menées dans le cadre du plan numérique. Notre rôle est d'accompagner l'ensemble des avocats parisiens dans leur développement numérique et de collaborer avec des acteurs qui allient innovation et éthique. Cette notion est extrêmement importante pour nous et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé en début d'année de poursuivre notre collaboration avec Predictice.

Ce partenariat avait déjà permis l'année dernière à de nombreux avocats de tester gratuitement le logiciel et bénéficier de conditions tarifaires négociées sur leur abonnement. En parallèle, les avocats parisiens avaient également la possibilité d'utiliser le logiciel gratuitement depuis les deux bibliothèques de l'ordre. Les retours de nos consœurs et confrères ont été aussi nombreux que positifs. Le renouvellement de ce partenariat s'inscrit pleinement dans la volonté du barreau de Paris de poursuivre cette opportunité.

LIRE AUSSI >> Les avocats parisiens parlent de Predictice

 

 

Pendant la campagne présidentielle, le Barreau de Paris a lancé une campagne de communication intitulée « La Justice n’est pas un privilège ». Dans quelle mesure l’usage d’outils comme Predictice par les avocats peut aider à rendre le droit plus accessible pour les justiciables ?

L'usage d'outils provenant des legaltechs comme Predictice, qui respectent la déontologie propre à notre profession est évidemment un point clé.

Le logiciel Predictice permet à l'avocat d'optimiser son temps et de gagner en productivité, en se concentrant notamment sur les tâches à haute valeur ajoutée.

 


Cet usage permet également à l'avocat de s'appuyer sur un certain nombre de données, ce qui l'aide à vulgariser le droit auprès de son client.

D'une certaine manière, les legaltechs sont en train de contribuer à la démocratisation du droit. C'est ainsi que les podcasts de Predictice permettent de vulgariser les différentes facettes du métier d'avocat. Les témoignages de nombre de nos confrères sur leurs activités permettent au plus grand nombre de découvrir un métier passionnant et protéiforme. Les justiciables ont la plupart du temps à l’esprit l’image d'Epinal de l'avocat pénaliste qui fait des effets de manche. Mais on sait qu'il y a une immense diversité dans nos pratiques. De même, la mise en place de livres blancs accessibles en open source sur le site du Blog Predictice est une initiative tout à fait positive qui permet à tous ceux qui le souhaitent d'approfondir leurs connaissances sur des thématiques juridiques prospectives.

 

LIRE AUSSI >> La saison 2 du podcast « Appelez-moi Maître » est sortie
Picture of Éloïse Haddad Mimoun
Éloïse Haddad Mimoun

Docteure en droit et diplômée de l'Essec, Eloïse est rédactrice en chef du Blog Predictice.

Accueil  ›   Témoignages  ›  "Les legaltechs contribuent à la démocratisation du droit"

Chaque mois, retrouvez l’essentiel de l’actualité juridique analysée par les meilleurs experts !